Bonjour Invité, alors comme ça tu aimes les endives ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Histoire des personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Delak
Endive Divine
Endive Divine
avatar

Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Histoire des personnages   Mer 06 Oct 2004, 00:05

Venez nous raconter l'histoire de votre personnage afin de mieux vous connaître

Voici l'espace biographique dont vous êtes l'auteur où vous pourrez dévoiler les origines de votre ou de vos personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delak
Endive Divine
Endive Divine
avatar

Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: L'histoire d'Ernest le bucheron   Mer 06 Oct 2004, 15:47

C’est dans la riche province de Naakam que le petit Roahl a fait ses premiers pas. Son père est sans doute l’un des meilleurs bûcherons de la contrée, et le comte fait souvent appel à lui pour des commandes de bois précieux.

La région est prospère, ainsi le bois afflue autant que le travail. Roahl vit heureux entouré de sa famille nombreuse, ses deux grands frères et ses 6 sœurs. Depuis de nombreuses générations de bûcherons, la tradition exige que chaque aîné doit succéder au métier du père.

Lorsque le premier garçon est en âge de passer le rite initiatique, Roahl n’a seulement que six ans. Malgré l’interdiction formelle de son père, il décide de les suivre en cachette afin d’en savoir plus. Arrêtés à un immense Orme, arbre que l’enfant reconnaît aussitôt, il voit son père après quelques palabres remettre une lourde hache à son frère. Ce dernier, s’approche du tronc de l’arbre, crache dans ses mains, puis lève très haut la hache au dessus de lui. Alors qu’il l’abat violemment, Roahl étouffe un cri car la lame de la hache a ricochée et s’est enfoncée dans le sternum du jeune bûcheron. Quelques instant suspendu plus tard, le jeune homme s’effondre, inanimé.

La famille est très affectée par ce terrible événement, mais la vie poursuit son cours, et le deuxième fils arrive vite à l’age requit.

Roahl se sentant toujours autant concerné par la mort de son grand frère, brave une seconde fois l’interdiction formelle, pour suivre le père et le fils. Après une cérémonie similaire, le second fils se voit remettre la hache permettant d’abattre le magnifique Orme. Cette fois-ci, Roahl veut absolument entendre ce que son père a à dire de tant solennel, et s’approche furtivement. A une dizaine de mètres, il n’arrive seulement à entendre que les quelques derniers mots de la phrase : « …tu seras un bûcheron, fils ! ».

Le second fils se détourne du père et fait face au tronc de l’arbre. S’encourageant d’un « hardi ! » massif, il lève la hache à deux mains, mais la lame se détache du manche, et retombe lourdement, fendant en deux le crâne du jeune homme.

Persuadé de l’existence d’une malédiction, Roahl se sent coupable de la mort de ses deux frères. Ce qui arrive est de sa faute puisqu’il a bravé l’interdiction de son père. Mais désormais, tous les espoirs de la famille repose sur ses deux épaules et il n’a plus d’échappatoire possible.

A partir de ce jour funeste, Roahl est entraîné au métier de bûcheron sans relâche, mais chaque nuit, c’est le même cauchemar qui revient. L’arbre est devenu son ennemi de la nuit, ses frères le hantant, répétant inlassablement une phrase « tu seras un bucheron, fils ! ». Malgré ses mauvaises nuits, Roahl devient un jeune homme vigoureux, mais assez réservé aussi, restant le plus souvent à l’écart, et assistant le plus souvent les autres.

L’âge fatidique approchant, les cauchemars se font de plus en plus oppressant, tant bien que Roahl ne dors plus du tout. Afin de rompre la malédiction, il décide de contourner la tradition et d’aller seul, combattre l’orme centenaire.

Une nuit, il dérobe non sans difficultés la lourde hache de son père et part seul dans la forêt Après quelques heures de marche, il arrive enfin devant l’arbre assassin. Sa fureur est telle qu’il ne peut se résoudre à l’abattre simplement, mais décide de le faire souffrir en lui coupant les branches une par une. N’avait-il pas lui même souffert pendant des années durant chaque nuit ?

Grimper le long du tronc n’est pas une mince affaire, mais surtout monter la hache à l’aide d’une liane est très périlleux. Plusieurs fois, Roahl manque d’être déséquilibré, mais il se rattrape de justesse. Enfin, il se sent prêt à prendre sa revanche en équilibre sur une des plus grosses branches. Dans sa tête la phrase de son père résonne comme une cloche, « tu seras un bûcheron, fils ! », mais il ne veut plus l’entendre, il veut tuer le métier en même temps qu’il veut tuer l’arbre.

Alors qu’il abat la hache dans geste sec et précis, celle-ci s’enfonce merveilleusement bien dans la branche, tellement bien que la branche est coupée net, se dérobant sous les pieds de Roalh, qui perd son seul appuis.

La branche tombe, la hache tombe… Ainsi que Roahl qui s’effondre inanimé au sol et perd connaissance.

Lorsque ce dernier se réveille, c’est un nouvel homme qui naît à la vie, une nouvelle destiné s’ouvre à lui, mais il n’en sait rien car il n’a plus de nom, plus de mémoire. Seulement il se retrouve assis par terre, l'air hébété. Il lève la tête et s'aperçoit qu'il est sous un arbre, un orme magnifique, à ses cotés jonche une hache bien trop difficile à manier …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osiris
Endive Excquise
Endive Excquise
avatar

Date d'inscription : 11/07/2004

MessageSujet: Re: Histoire des personnages   Sam 09 Oct 2004, 11:29

Alors q'un jour un xélor venu d'une contré lointaine d'amakna cherchait son chemin il rencontra un drôle de personnage il lui demanda alors son nom il lui répondit georges abitbol et lui demandait pourquoi il criait comme sa il lui répondit je cherche un ami. Alors le je lui demandit si je pouvait l'aider il accepta et lui demanda son nom il lui répondi vonslead le xélor venu d'ailleurs. Alors georgesmei proposa de rentrer le kek lorsqu'ils auraient retrouvé son ami. J'accepta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhyssce
Endive Suprême
Endive Suprême
avatar

Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Histoire des personnages   Lun 11 Oct 2004, 11:03

Heil-Vhyssce

Né dans une région appelée Dygunbur, qui se situe au sud est de la province d'Amakna, Heil est le benjamin d'une famille de six enfants, les Vhyssce.

Son frère ainé, Dhay était déjà devenu ecaflip quand Heil est né et il ne l'a pas beaucoup connu. Cependant lorsqu'il revenait à la maison il racontait de belles histoires à ses frères et soeurs.

C'est ainsi que dés sa plus tendre enfance, Heil s'est retrouvé à aimer les histoires et surtout kes raconter à ces camardes du village. Cependant, ces parents s'inquiétaient que leur dernier fils ne s'intéresse qu'aux histoires on n'en fait pas son métier.

Vers l'âge de sept ans, il se perdit dans la forèt proche de son village. Cependant, il n'avait pas peur. En effet, il avait été attiré par une ourse qui semblait lui faire signe. Elle était tellement belle que Heil abandonna ces camarades pour la suivre.

Cependant, alors que le soleil se couchait, ces camrades vinrent prévenir ces parents de son étrange départ pour la forêt. Ceux ci furent pris d'inquiétude et décidèrent de partir à sa recherche avec l'aide des villageois.

A peine, rentrèrent ils dans le sbois que'ils virent apparaître un vieux Sadida. Il tenait Heil dans ces bras, dormant comme un bienheureux.

Les Vhyssce s'empressèrent d'inviter le vieil homme dans leur demeure pour le remercier d'avoir retrouvé leur fils. Il les récompensa en leur expliquant ce qu'il s'était passé.

Il marchait dans la forêt lorsque une rumeur parmi les arbres se fit plus insistante. Lui prétant l'oreille, il entendit une histoire u il était question d'un jeune garçon du village voisin et d'animaux. Pensant que le garçon était en danger, il s'empressa de retrouver la trace du jeune homme pour pouvoir lui venir en aide.

Lors qu'il retrouva la piste du petit mélée à celle d'un ours, il semit à craindre le pire. Accélérant encore, il arriva bientôt dans une clairièreou il vit un spectacle inattendu.
Le jeune Heil était assis sur une souche enoturé de l'ourse et de son petit, mais aussi de chats et de chiens, de perroquets, de tabis sauvages, de tofus, de mouches et même d'animaux plus craintif et imprévisibles comme les singes.

L'arrivée inopinée du sadida rompit le fragile équilibre et la plupart des animaux s'enfuirent. Heil releva alors la tête et salua le vieux sadida en lui demandant ce qu'il faisait là. Le sadida surpris rendit son salut à l'enfant et lui rétorqua qu'il venait le sauver. Heil lui dit qu'il n'y avait rien à craindre, que l'ourse n'était pas dangereuse et qu'elle cherchait simplement un compagnon de jeu pour son petit.

Le sadida impressioné par la naturel avec lequel Heil lui annoncait ça lui demanda si il pouvait avoir une conversation. Heil setourna alors vers l'ourse comme pour lui demander quelque chose puis hocha la tête et dis au sadida de s'approcher.

L'ourse et son petit se préparèrent à partir et Heil les salua. Aprés leur départ, le sadida entama une discussion avec l'enfant qui s'averra si intéressante que le vieil homme ne vis pas le temps passer. Il s'excusa alors auprés des parents pour leur avoir ramené leur fils à une heure aussi tardive.
Il leur dit appartenir aux Recruteurs, une organisation comprennant des membres de toutes les guildes présentes en ce monde et qui cherchait les enfants présisposés à acquérir les connaissances secrètes d'une guilde. Il fit part aux parents de Heil que leur benjamin était trés certainement fait pour devnir osamodas. Aprés leur avoir fait cette déclaration, il les remercia encore une fois de leur hospitalité et repris sa route.

Les années passèrent et Heil atteignit l'âge de 15 ans. L'âge d'accès aux guildes, ces parents le préparèrent pour le départ et aprés lui avoir fait leurs adieux, le laissèrent partir en direciton d'Ankama.

Sa route ne fut pas si ardue que ça car, les animaux l'aidaient la plupart du temps. Et lui les remerciait en leur racontant les histoire de son frère et d'autres qu'il avait entendues lors des soirées d'hiver.

Finalement, il arriva à bon port, et se proposa de servir à l'animalerie de Tarask un osamodas à la retraite. La suite est une autre histoire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imoen
Endive pas fraîche
Endive pas fraîche
avatar

Date d'inscription : 18/10/2004

MessageSujet: Re: Histoire des personnages   Lun 18 Oct 2004, 13:45

Imoen était une orpheline à la naissance. Elle fut élevée par un groupe de féca. Tout se passé bien dans le meilleur des monde lorsqu' une meute de mulou attaqua le sanctuaire des fecas. Les fecas étaient très puissants et ils tuèrent le groupe de minimulou en moins de temps qu il faut pour le dire. Mais le féca supérieur était très inquiet s’était la première fois que les mulous attaquaient.

Ils trouvèrent l’origine du mal il se situé en Ankama, un mulou était devenu beaucoup plus puissant que les autres, il avait pris le pouvoir sur tout les mulou et les obligé a attaquer les habitant directement dans les villages. Les feca étant indispensable dans la région ils demandèrent à Imoen maintenant adulte d’aller à Ankama et de trouver de l’ aide pour vaincre le terrible mulou.

Imoen entrepris donc son terrible chemin pour arriver jusqu’ à Ankama elle dut combattre de nombreux adversaires, elle les vainquit tous jusqu’ à ce que très proche de son but elle tomba nez à nez devant une meute de Wabbits bien loin à cette époque de leur île. Elle en tua deux ou trois et fut terrassé par le chef de la meute. C’est alors qu’une cra du nom de Cassiopée fit son apparition, après une lutte de d’une heure elle vainquis le gros Wabbit. Cassiopée remarqua la marque de naissance sur l’épaule d’ Imoen, elle eu la conviction que Imoen était sa sœur.

Elle considéra alors Imoen comme sa sœur et lui demanda se qu’elle venait faire à ankama. Imoen lui raconta son histoire et Cassi lui dit qu’elle l’aiderait avec ses autres sœurs qu’ Imoen allé bientôt rencontré. Imoen apprit qu’elle avait de nombreuses sœurs et grace à leurs aides elle vainquit facilement le Mulou.

Imoen décida de rester à Ankama et commença une carrière de paysanne, puis elle devint boulangère. Elle était heureuse à Ankama mais ses sœurs étaient une par une toutes parties.
Elle se fient alors de nouveau amis et mène depuis se jour une vie paisible à Ankama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xVinCe
Endivinateur
Endivinateur
avatar

Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Histoire des personnages   Jeu 21 Oct 2004, 17:25

L'histoire de Nabozo commence en forêt de Noyta Covnï il y a 20 années de cela. Un vieux couple de paysans Osamodas immigrés, Ekkhul et Aiël Rekla-Wyks vivait dans une cabane en rondins à la lisière de la fôret, près des quelques champs qu'ils possédaient.

N'ayant jamais réussi à avoir d'enfants, les deux paysans s'étaient résolus à vivre seuls jusqu'à la fin de leur vie, d'une vie certe pas palpitante, mais qui leur convenait tout à fait, puisqu'ils passaient le plus clair de leur temps à travailler dans leurs champs, aidés en cela par toutes sortes d'animaux sauvages qu'ils avaient apprivoisés.

A l'aube d'un jour pluvieux d'automne, les paysans furent réveillés par leur corbeau, qui crôassait pour leur annoncer l'arrivée d'un étranger. Le vieux couple ne recevait que très rarement des étrangers dans leur cabane, car la forêt de Noyta Covnï était peu fréquentée à l'époque. Les seuls contacts qu'ils avaient se limitaient à leur vieil ami boulanger, Kwaker Vans, qui résidait à une dizaine de Kilks de la fôret, dans un petit village d'artisans.

Mais revenons à nos bouftous. Ekkhul sortit de sa cabane pour observer le visiteur s'approcher. Le vieux paysan n'en croyait pas ses yeux: le visiteur n'était autre que Nanabozo, le grand Wabbit blanc, dont la sagesse et la bonté légendaire avaient donné naissance à de nombreuses histoires à son égard. Il était - les paysans devaient l'apprendre plus tard - le messager de leur Dieu, Osamodas.

Le grand Wabbit portait un grand panier d'osier, à l'intérieur duquel se lovait un bébé Osamodas. Le grand Wabbit déposa le panier, et leur expliqua qu'Osamodas l'avait envoyé afin de secourir une famille Osamodas menacée par une invasion d'Araknes. Hélas, il était arrivé trop tard pour sauver les parents, qui avaient résisté du mieux possible, mais qui n'avaient pu faire face à la quantité délirante d'Araknes. Mais il avait tout de même pu sauver leur bébé. Osamodas lui avait alors ordonné de trouver une famille d'adoption pour le bébé. Or, Nanabozo ayant entendu parler quelques années plus tôt d'Ekkhul et Aiël, il décida, dans sa bonté infinie, de leur apporter l'enfant qu'ils avaient toujours espéré avoir.

Le vieux couple était tellement heureux et reconnaissant, qu'une fois Nanabozo parti, ils décidèrent de nommer leur bébé Nabozo, en l'honneur du grand Wabbit blanc.

Ils élevèrent alors avec patience et amour, et peu à peu, il grandit, et devint un gentil garçon curieux et soigneux, mais qui avait souvent l'esprit ailleurs. Il apprit à connaître les créatures qui aidaient ses parents adoptifs, passait une bonne partie de son temps avec elles dans les champs, afin d'aider ses parents. Il vécut heureux ainsi durant 15 ans, vivant avec ses parents du fruit de leur labeur, et de l'aide que leur apportait les animaux de la forêt.

Sa quinzième année allait être remplie de changements et de bouleversements. Ses parents adoptifs se faisaient vieux, et ils étaient désormais trop faibles pour travailler efficacement dans les champs. Nabozo continuait de travailler pour ses parents et lui, et parvenait a subvenir à leurs besoins. Une nuit, alors qu'il se promenait dans la forêt, comme il le faisait souvent afin d'en apprendre toujours plus sur ses habitants, une bande de roublards errante tomba par hasard sur la cabane des paysans. Un corbeau réveilla les vieux paysans, puis partit alerter Nabozo. Hélas, le corbeau avait vu les roublards trop tard, car ils se déplaçaient rapidement, silencieusement, et toujours dans les zones les plus sombres.

Lorsque Nabozo arriva à la cabane, il était trop tard: les roublards avaient tué ses parents, volé tout ce qui avait de la valeur, puis incendié champs et cabane. Nabozo vit les roublard partir en riant, chargés de leur butin. Il reconnut à leur tête Krad Lhuâm, célèbre bandit dont la tête était mise à prix.

Une terrible vague de sentiments déferla sur le jeune garcon: tristesse, puis énerverment, colère, et fureur. Mais plus que tout, c'est son impuissance à pouvoir vaincre les roublards, et le fait de devoir les laisser partir sans ne pouvoir rien y faire, qui le désespéra. Il passa alors plusieurs jours à enterrer ses parents, puis à errer dans la forêt en se lamentant sur l'injustice qui l'avait frappé. Enfin, alors qu'il ne trouvait toujours pas de réponses à ses questions, il décida de se reprendre en main, et partit en direction du village de Kwaker Vans, afin de solliciter son aide, puisque la récolte de l'année était perdue.

Kwaker accepta de le prendre comme aprrenti à la confection du pain, et Nabozo apprit avec son nouveau mentor toutes les subtilités des fours à pains, ainsi que toutes les choses qui feraient de lui un véritable boulanger. Il resta apprenti 2 ans, durant lesquelles Kwaker et son apprenti décidèrent de se rendre dans la contrée d'Amakna, qui était en pleine croissance, et qui donc promettait de nombreux clients.

A la fin de ses deux années, il se sentait prêt à commencer à travailler à son propre compte, mais il n'était malheureusement pas connu à Amakna et dût se résoudre à continuer ses études. Il décida d'entrer à la HAMAC, afin de faire reconnaître son statut de chasseur invocateur. Il dût suivre une formation d'un an afin de se familiariser aux créatures Amakniennes: le Tofu, et surtout le bouftou, qui lui plaisait particulièrement. Une fois son diplôme en poche, il se rendit à la ferme Ingalsse, afin de faire reconnaître ses qualités de paysan, ce qui ne posa aucun problème.

Il avait 18 ans, et était alors fin prêt pour créer son propre commerce: Naborg était né ! Seul, il devait s'occuper de tous les aspects de son commerce, qu'étaient la chasse, la récolte de céréales, la fabrication de la farine, puis du pain. Et il travailla dur pour y parvenir.

Mais au bout de deux ans, il dut se rendre à l'évidence qu'un commerce était infiniment plus efficace lorsqu'il était composé d'un groupe de travailleurs bien organisés. Il décida alors de mettre Naborg entre parenthèses, afin d'essayer de rejoindre une organisation efficace avec laquelle il avait traité à plusieurs reprises, et dont le nom hantait ses rêves: le KeK.

Prenant son courage à une main, et une plume de Tofu dans l'autre, il écrivit alors au KeK, afin de savoir si un modeste travailleur comme lui avait une chance d'y entrer. L'avenir de ce jeune homme dépendrait alors de cette réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamogm.free.fr
Matlem
Endive pas fraîche
Endive pas fraîche
avatar

Date d'inscription : 22/12/2004

MessageSujet: Re: Histoire des personnages   Lun 27 Déc 2004, 15:52

Voici une courte biographie sur moi :

Seigneur du Royaume Xooitien et fils du puissant Iop Rish Claymore et d’une mère décéder, tué par un Bwork.
Seigneur-Mathieu est un jeune Iop courageux et talentueux élevé par son père et par son Oncle nommé Vladimir.
Ils vivaient paisiblement sur le continent d’Amakna jusqu’à se que son Oncle Vladimir osa trahir son dieu, celui-ci le condamna à errer sans relâche, prisonnier du labyrinthe il ne peut échapper à son destin : Vladimir est devenu Dark Vlad le Iop à l’âme damnée.
Avec cette tragédie Rish a du protéger son fils en se réfugiant dans le temple Iop.
C’est à partir de se moment précis que Rish a commencé la formation de son jeune fils, il lui a appris à être sage, Fort, intelligent, agiles tout cela parti d’une nature chanceuse, vigoureuse et déjà forte, intelligente et agiles ce Seigneur a vraiment tout pour lui.
A l’age de 15 ans il créa avec son ami Slavick une team la team "Xooit".
Maintenant se Seigneur, après avoir vengé ça mère en tuant le Bwork criminel vie tranquillement ça vie dans son Château et sort chasser et prendre du bon temps à la taverne pour rencontrer le peuple d’Amakna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la-lame-
Invité



MessageSujet: mon histoire   Mer 05 Jan 2005, 18:25

Tout commenca je ne sais où mais je venais de cet endroit, mon nom , personne ne le connaissait, pas même moi, j'étais "seul au monde".

La seule chose que je possedais était la dague de Jorill. Son histoire à elle était gravée de lettres d'or sur la lame d'un rouge éclatant. Vous voulez connaitre son histoire? Elle avait appartenu à un géant des collines appelé Jorill, il avait eu cette dague le jour de sa naissance et ne l'avait jamais quittée! Il avait détruit bien des maisons, des villages et des contrées ... Mais un jour comme un autre, il perdit sa lame lors d'un combat contre d'autres géants, la dague était restée sur place et un cra l'avait trouvée. C'était lui qui avait tout écrit, mais on ne connait pas la suite!

Bref , cette dague qui était une épee à 2 mains pour moi me donna mon nom en Amakna. Mais j'étais perdu. "Heureusement il y a un gus" qui m'avait pour ami (drôle d'idée) et qui me donna un anneau nommé "le meilleur des anneaux" ! Grace à ça, je devins de plus en plus puissant! Récupérant toujours plus ressources à chaque combat! Je vendais une laine de bouftou puis une amulette du hibou, puis un rubis, puis.. enfin bon!! Malheureusement je sombrais dans l'alcool!!! je devenais le plus connu de toutes les tavernes , on me surnommait le "tintan *hic*" !! Grâce à mon courage de géant des collines, je me suis dit qu'il fallait arreter si je voulais combattre plus un jour!!

J' avoue que ce ne fut pas le "jour le plus bon" !! A force de errer, je connaissais les plantes sur le bout des doigts et je devins donc alchimiste!

Mais, lassé par les jours, connaissant également les pierres, je devins bijoutier! Je parcourais beaucoup de chemin et rencontrais même des étrangers!! Je m'en souviens d'un nommé le "baron rouge". Nous rencontrâmes des minotoros. Alors que j'étais mourant, il tua ce monstre et m'encouragait;" meurt un autre jour" me disait-t-il alors. Ainsi, je survécu, il me fit alors boire une potion de vie que j'avais concue et me sauva la vie!!
Je rencontrai aussi un drôle de personnage venu d'un autre continent, je l' avais appelé "man attan" parce qu'il m'avait appelé comme ca quand il avait besoin d'aide la premiere fois, il venait de nulle part (drôle d'accent)!!
Je decidais alors de revenir vers le centre, je pris une rivière, apres m'être renseigné, j'avais trouvé la "riviere courte" et depuis, je cours d'aventures en aventures, de ports en ports!!

Aujourd'hui je suis la-lame-rouge de trentes années, alchimiste confirmé et bijoutier à mes heures.


Dernière édition par le Jeu 06 Jan 2005, 18:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
la-lame-
Invité



MessageSujet: ok , merci et dsl   Jeu 06 Jan 2005, 18:08

si je nn'ais pas fait tout ce que tu m'a dit de faire, n'hesite pas a me le dire mais surtout, ne l'efface pas stp! ( ou alors garde le en fichier exte quelque part parceque j ai mis bcp de temps pour l'écrire)
merci bcp o KEK

Edit de Delak : Je me suis permis de corriger tes fautes, et réécrire certaines choses (je le ferais pas tout le temps grrr ). Dis moi si cela garde ce que tu avais en tête et après stop le HS sur ce thread.

ok, c' est bon, tu peux effacer ce message


Dernière édition par le Dim 06 Fév 2005, 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xyo
Endivinateur
Endivinateur


Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Histoire de Xyo l'Eniripsa...   Ven 07 Jan 2005, 16:57

L'histoire a oublié de nombreuses choses dans Amakna, il est vrai qu'à l'époque, peu de gens savaient écrire pour transmettre l'histoire aux générations suivantes. Voici l'histoire de Xyo, l'Eniripsa.

Avant les temps sombres d'Amakna, et l'avènement des Dofus, Bolgrot était l'ami de Rykke Errel. Tout me monde connaît la trame de l'histoire, mais certains détails échappent aux communs des mortels.

Dans ces temps reculés, un couple d'Eniripsa, fées parmis les fées, vivait simplement au sein de la forêt d'Amakna. L'histoire en a oublié leurs noms, et la seule personne s'en souvenant ne les prononcera jamais. Ces fées étaient les amis de Bolgrot, et par conséquent s'étaient pris d'amitié pour Rykke Errel.

Ces fées aux pouvoirs étranges savaient aider toutes les créatures d'Amakna, les soigner, et leur présence suffisait à stimuler toutes ces créatures.

Un enfant est né de l'amour de ces fées. Xyo était un jeune garçon, qui s'avançait sur la même voie que ses parents. Il aimait la neutralité, et ne s'imissait dans les querelles que pour les résoudre pacifiquement. Ses dons lui permettaient de soigner les opposants pour qu'aucun ne meure et qu'ils finissent par s'épuiser et se lasser de combattre.

Un jour, le pire arriva. Bolgrot et Ryke Errel se fachèrent, pour des raisons que tout le monde connaît de par les légendes. Lors de ce combat épique entre les deux anciens amis, Xyo et ses parents étaient présents et firent de leur mieux pour soigner Bolgrot comme Rykke. Mais les créatures malfaisantes d'Amakna intervinrent, des flamèches attirèrent la famille de Xyo hors de la grotte, et ce qui devait arriva, Bolgrot fut tué.

Les parents de Xyo tentèrent de sauver leur fils, mais les scarafeuilles étaient venus en nombre, et avant de disparaître, les parents du jeune Xyo se sacrifièrent pour protéger leur fils.

De ce jour sombre, Xyo quitta la forêt. Sa seule motivation depuis lors est de se venger des monstres d'Amakna, ces créatures foncièrement mauvaises qui n'hésitent pas à attaquer les simples voyageurs.

Mais connaissant ses faiblesses, Xyo ne peut pas s'attaquer aux plus forts des monstres, s'il mourrait sa quête de vengeance disparaîtrait en même temps que lui. Mais connaissant la dizaine de races considérées comme les aventuriers d'Amakna, Xyo se met à leur service et les aide afin d'accomplir sa mission : retrouver les Dofus sacrés, et faire le voeu de lui rendre ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morlock
Endivant
Endivant
avatar

Date d'inscription : 22/01/2005

MessageSujet: Re: Histoire des personnages   Dim 23 Jan 2005, 19:07

Dans les profondeurs de la forêt d’Amakna, naquit un jour un enfant nommé Ladril.

Sa jeunesse se passa paisiblement, bercé par l’amour de ses parents tout n’était que joie et bonheur. Au fur et a mesure qu’il grandissait, Ladril ne tenait plus en place, il avait envie de sortir de ses habitudes et d’aller loin dehors, de pouvoir visiter le pays, de rencontrer des gens…

Un jour, ne pouvant plus contrôler ses envies d’aventures, il partit loin dans la forêt afin d’assouvir sa curiosité. Il y découvrit des fleurs qu’il n’avait encore jamais vu ainsi que des animaux magnifiques ! Tout n’était que beauté et splendeur, Ladril songea à ce moment qu’il devrait partir de sa maison afin de tout connaître de cette riche nature.

Il erra ainsi longtemps, sans se douter des risques qu’il encourait. Jusqu’au moment ou il entendit quelque chose… Il n’avait aucune idée de ce que c’était mais ça se rapprochait… Un frisson lui parcourut l’échine. C’est alors qu’il le vit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morlock
Endivant
Endivant
avatar

Date d'inscription : 22/01/2005

MessageSujet: Re: Histoire des personnages   Dim 23 Jan 2005, 21:00

Un Tofu se déplaçant très vite entre les arbres et qui fonçait dans sa direction. Le voyant approcher, Ladril le vit comme un animal merveilleux de plus dans cette forêt, il le regardait venir vers lui et espérait pouvoir l’attraper. Il se voyait montrer l’animal à ses parents, à ses voisins, jouer avec lui toute la journée… Mais la dure réalité d’Amakna allait lui apprendre sa première grande leçon. Il s’approcha du Tofu en écartant bien les bras, et c’est à ce moment que l'animal fit un grand bond en avant et le percuta en plein sur le front. Toutes les rêveries de Ladril s’évanouirent à cet instant. Il partit en courant vers sa maison tout en se tenant le front d’où émergeait déjà une bosse. Il venait de comprendre qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences...

Cette journée fut déterminante pour l’avenir du petit Ladril, même après s’être fait sermonné par ses parents, et après avoir eu mal au crâne pendant plusieurs jours, la témérité de Ladril refaisait déjà surface sous sa bosse. Non pas qu’il voulut se venger, au contraire Ladril voulait retourner dans la forêt pour continuer à découvrir ce monde à la fois enchanteur et dangereux.

Il continua donc ses sorties en faisant du mieux qu’il pouvait pour cacher ses expéditions à ses parents. Il découvrit de nombreuses créatures à la fois belles et inquiétantes et passait le plus clair de son temps dans les arbres pour éviter une nouvelle bosse. Bien qu'il était souvent dérangé par des Araknes, rien ne pouvait plus l’empêcher de continuer à observer la nature…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morlock
Endivant
Endivant
avatar

Date d'inscription : 22/01/2005

MessageSujet: Re: Histoire des personnages   Lun 24 Jan 2005, 01:13

Après quelques années passées à promener dans la forêt, Ladril voulait aller toujours plus loin, mais chaque soir il devait rentrer à la maison. Un jour, alors qu'il revenait chez lui, il aperçut un objet posé sur le sol. Il se pencha pour le ramasser, c'était un vieil arc usé mais le simple fait de le tenir dans sa main réveilla le Crâ qui était en lui. Il sentit qu'une partie de lui-même s'était libéré et de ce jour il décida qu'il devait partir de chez lui, pour de bon cette fois...

Il retourna donc voir ses parents et leur expliqua ce qu'il avait en tête. Ses parents savaient qu'il partait loin de la maison en cachette mais la nouvelle de son départ les rendit triste. Au bout d'une longue discussion, comprenant que rien n'arrêterai leur intrépide enfant, leur attitude changea, son père dut admettre qu'il était fier du courage de son fils et sa mère esperait que son petit trouverai sa place en Amakna et qui sait, peut-être qu'il trouverai une gentille femme qui s'occuperait bien de lui...

Toute la nuit, ses parents préparèrent tout ce dont pouvait avoir besoin leur fils pour son long voyage, de son côté Ladril n'arrivait pas à dormir tellement il était excité de partir enfin à l'aventure ! Le lendemain il partit de sa maison le coeur léger en ayant vu le regard fier de ses parents. Ladril voyagea en Amakna toujours à la recherche de nouveauté et de danger. Chaque jour, son maniement de l'arc s'affina et sous la tutelle de nombreux alchimistes il développa sa maîtrise de ce métier difficile qu'il aimait par dessus tout. Il a fait de nombreuses connaissances et prend plaisir à aider les gens qui comme lui, veulent découvrir ce sublime monde qu'est Amakna.

Malheureusement, il se rendit vite compte que seul, tout est plus difficile. Non pas que la difficulté l'effrayait, mais avoir des compagnons fidèles et agréables à ces côtés permettrai à tous d'atteindre des sommets inégalés. Il arrêta donc son voyage pour essayer de trouver des gens de confiance, de tavernes en tavernes il alla, mais toujours il vit des gens malhonnêtes, ou des groupes de compagnons ne désirant pas se joindre à un jeunot manquant d'expérience. Son argent s'épuisa rapidement alors il se mit à vendre des potions crées de ses mains sur les chemins de campagne. Ainsi il arrivait à subvenir à ses besoins, mais les risques encourus et ses envies d'aider les gens le firent réfléchir. Il devait trouver un groupe qui puisse l'aider à s'accomplir ! Un groupe qui lui permettrait de se donner à fond dans son métier, afin d'apporter le meilleur de lui-même à qui en aurait besoin. Il reprit son errance dans les tavernes et sur les marchés poussé par le sentiment qu'il n'échouerai pas et qu'il était proche de son but.

Il eut enfin une indication qui valait la peine, on lui conseilla de se rendre un peu au nord du village. Il suivi donc le chemin indiqué et le coeur battant la chamade il découvrit la grande maison. Ladril fut émerveillé de voir les gens rentrer et sortir avec le sourire jusqu'aux oreilles ! Il reprit sa respiration, espérant de tout coeur qu'il saurait se montrer à la hauteur de sa plus grande épreuve : il lui fallait désormais prouver sa valeur. Il approcha de la porte, regarda le grand panneau la surplombant "KEK", se redressa et tappa à la porte : << Toc toc >>.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire des personnages   Dim 20 Fév 2005, 03:52

Mephys, Toles de son nom, est un jeune osamoda, déambulant en Amakna, au grés du vent .
Très reconnaissable au demeurant, toujours suivit (poursuivit ??? ) par une animalerie assez fournie ( & parfois à la dentition elle aussi bien fournie ... parfois un peu trop d'ailleurs oO), il traine de temps en temps à la forge, faire quelques petits marteaux . Enfin, de temps en temps .... Voir vraiment quand il se fait faim uniquement. Un vrai tire au flanc.
N'etant pas de constitution tres robuste, les allées & venues incessantes entre la forge & son stock l'on vite exaspéré.

Il faut voir qu'il tient un peu de son père, un sram un rien arnaqueur, Mephystoles (& oui, il a pas été très imaginatif, il faut croire)
[HRP]ayant sévi en Beta[/HRP].
Lui aussi roi des tire-au-flanc ( Le trône se transmet de génération en génération dans la famille faut croire :d), plus doué pour faire travailler les autres que de mettre à la pâte.

Cependant, Mephys, plutôt amateur de cultures de placard au grand air, que de travail, n'a pas prit la mauvaise habitude de son père d'enf... tout le monde( avec brio, il faut le dire ), découvrit la joie de la voie des osamodas.
Mais dès le début de ses "études" dans l'art des osamodas , il se retrouva seul, sans le sous & sans nouvelle de son père.
Ainsi débuta-t-il le difficile & coûteux metier de Forgeur de Marteaux, qui lui a engloutit nombre de Kamas avant de pouvoir lui rapparter quelques bénéfices.
D'un autre côté, il s'épanouissait, aggrandissant de jours en jours son animalerie, au grés des rencontres, des cuites & des beuveries ( quoi c'est la même chose ???? Mais ça n'a rien à voir !!!!!). Ce qui lui permet de rivaliser avec nombre d'Enutrofs à des concours de Mhurje, jeu très prisé en Amakna, surtout quand madame est de sortie Very Happy!

Quant à la suite, c'est une autre histoire
Revenir en haut Aller en bas
Xyo
Endivinateur
Endivinateur


Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Une journée de kéké...   Jeu 24 Fév 2005, 11:41

Xyo se leva très tôt, comme tous les matins me direz vous. Il était un petit peu moins de 14h du matin.
Après une rapide toilette, et le temps de sécher ses ailes d'Eniripsa, Xyo prit un petit déjeuner composé principalement de pain aux céréales, avec une omelette aux oeufs de tofus.

"Il est grand temps d'aller travailler un peu", se dit-il. "Il faut que je progresse un peu dans la fabrication de ces bâtons, et ensuite j'irai me défouler dur les scarafeuilles en en profitant pour étudier un nouveau sort de soins, que je devrais bientôt arriver à maîtriser".

Xyo pris son beau marteau Toh'lo, et sa cape en mulou. "Faudra que je demande à julianos de me réparer cette cape, elle est toute trouée... Mais je l'aime bien quand même cette cape..."

Il monta au Kek prendre des bûches de plusieurs bois différents, et commenca à s'exercer à tailler des pièces et à construire un beau bâton avec. "Celui là est pas mal, je le laisse au coffre, un kéké en aura sans doute l'utilité". Après plusieurs essais, et des résultats assez variables, Xyo sentait qu'il progressait dans la fabrication de ces armes. Faire jouer les différents bois, leurs résistances, pour en faire des armes à la fois résistantes, solides dans le temps, mais facile à utiliser et confortables à tenir en main.

Soudain, une voix se fit entendre au plus profond de son être. Un des percepteurs du KeK, un de ces charmants centaures, l'appelait à l'aide. Il subissait une agression d'un des viles mécréants de ces contrées. Après une profonde inspiration, Xyo libéra son âme et le centaure l'appela à lui dans un éclair de magie. Xyo venait de passer une porte dimensionnelle et d'apparaître aux côtés du centaure pour l'aider dans son combat.

Le temps de ranger son outil de travail, Xyo repris en main son Toh'lo, et s'apprêta au combat.

Le combat fut rude. Les viles personnages tombèrent néammoins sous les coups du centaure, tandis que Xyo soignait et lancait des protections afin de sécuriser le combat. Le combat fut finalement remporté par le centaure et Xyo, et après un bref remerciement, le centaure renvoya l'âme de Xyo dans l'atelier d'où il venait.

Après une courte pause bien méritée, Xyo rangea ses outils, et se décida à partir en quête d'ambre d'abraknyde, ressource nécessaire à son ami Georges pour la fabrication de ses arcs. Xyo sortit du Kek, se dirigea à quelques pas au sud-ouest, et s'engouffra dans le portail Zaap non loin de là.


Après une série de flashs lumineux, un léger sentiment de mal de mer, Xyo réapparu à l'autre bout du royaume, dans la tristement célèbre forêt sombre. Il déambula sur plusieurs centaines de mètres, et repéra un groupe d'Abraknydes entourés de leurs envahissantes araknes. Ni une, ni deux, Xyo prit son arme en main, et fonça tête baissée pour détruire ces créatures monstrueuses. Un coup de marteau enflammé, des mots stimulants son combat, plusieurs mots activant la régénération des Eniripsaes, et quelques flamiches pour achever les araknes... Deux coups de marteau.. un troisième, et un des abraknydes s'effondre. Xyo réactiva sa régénération, un quatrième puis un cinquième coup de marteau. Le combat était terminé, le second abraknyde venait de s'embraser et de se disloquer.

Ce scénario fut reproduit une bonne dizaine de fois, sur des groupes d'Abraknydes se ressemblant, et le marteau Toh'lo sonna leur fin à tous. Xyo fouillait à chaque fois les cendres et les débris, mais sans jamais trouver la préciseuse ambre. Il rammassait des pattes d'araknes, des morceaux d'écorce, des bourgeons, des morceaux de racine... Mais jamais la précieuse ambre ne se montra.

Décu après plusieurs heures de combat, Xyo reparti vers le Kek, la tête basse. Georges n'allait pas pouvoir travailler ses arcs aujourd'hui....

En repassant au village, Xyo appercu un jeune écaflip qui criait à tue-tête "J'vens de tout, et pas cher, venez voir ce que j'ai à vous proposer !". Qui ne tente rien n'a rien, Xyo interpela le marchand. "Holà marchand, vendrais tu des morceau d'ambre ? Issus d'abraknydes j'entends..."
"Bien entendu, j'en ai quelques uns qui me restent... Trois exactement."
"Oh, j'en aurais bon usage. Combien en veux tu ?"
Après une rapide négociation, Xyo repartait avec 3 ambres pour une somme de 15 kamas. Si ce venderu savait !! Xyo accordait bien plus d'importance à ces ambres, il les aurait prises pour 20 fois plus cher s'il l'avait fallu...

Revenant au Kek, Xyo déposa les ambres dans un des coffres, et laissa une petite note pour Georges. "Patwon, je t'ai trouvé quelques ambres. Tu peux enfin fabriquer ces arcs que tu aimes tant !!"

Ereinté par sa journée, Xyo ne tarda point et partit se coucher. La nuit était entamée depuis plusieurs heures déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire des personnages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire des personnages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liliana Vess Et personnages de Magic the Gathering
» [PC/PSP] La série Corpse Party
» [DS] Rune Factory - A Fantasy Harvest Moon
» Under night In Birth
» [Test] Alice : Retour au Pays de la Folie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ketru En Kevra :: Général :: Taverne de l'Enutrof avare [Forum RP]-
Sauter vers: