Bonjour Invité, alors comme ça tu aimes les endives ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 ça ne vous regarde pas!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snotling
Endivinateur
Endivinateur
avatar

Date d'inscription : 11/07/2004

MessageSujet: ça ne vous regarde pas!!!   Jeu 22 Juil 2004, 22:53

Bon alors Vhyssce, tu en étais avec ton explication avec l'éducation tribale et la culture occidentale à ses débuts.
Le reste de ton argumentation je l'ai un peu oublié. Arf à cause d'un mec m'a appelé pour une sombre histoire de cuir qu'il voulait assurer car il craignait pour sa vie. C'est pour cela qu'il tenait tant à ce que ses Tofus fassent une bonne pioche le jour oû en perte de charisme, le vert lui soit fatal.
Et comme j'ai oublié d'enregistrer la discussion, je désirerai que tu me rafraichisse la mémoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhyssce
Endive Suprême
Endive Suprême
avatar

Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: ça ne vous regarde pas!!!   Ven 23 Juil 2004, 08:38

d'abord lolll
comment tu fais pour aussi bien résumé une soirée de 2h00 en 5 lignes
disosn qu'il n'ya que ceux qui y étais qui peuvent comprendre

bien donc en réponse à ton argumentation comme quoi, l'homme a acquis sa sociabilité du fait de la nécessité pour lui d'avoir à se regroupé pour se défendre de lui même (enfin je crois, je me rappelle plus bien non plus)

je disais que la société primitive n'était surmeent pas autant guindée

la nudité n'est pas un taboo, en fait , c'est un héritage de la culture judéochrétienne qui fait que le temple de jérusalem ayant été détruit Dieu n'avait plus de maison.
Il en a résulté un mouvement qui disait que chaque individu était un un temple pour dieu et que comme ce corps était le domicile du sacré, il devenait sacré et ne devait pas être profané.

La nudité devenait alors comme le saint des saint du temple détruit et ne pouvait être révélé que dans le sacrement du mariage.

Bref, donc là on a une honte qui est hérité, tout comme le fait d'uriner en public d'ailleurs. Aprés il y a d'autre problème lié à l'hygiène et ce genre de chose, mais disons que voir quelqu'un uriner en public me gène pas plus que ça sauf si c'est sur mes pompes :/

Pour en revenir au culture tribales, elles sont des règles qui ne sont pas les même et qui je pense se rapproche de ce que pouvait être l'ancien temps de l'occident et même de l'humanité.

En plus moi je pens eque les rapprochement entre individu sont venu naturellement bien avant la parole le singe et plutôt grégaire, pourquoi pas les hominidés.

Les civilités sont arrivé bien aprés pour deux raisons selon mon avis:

- D'abord la prolifération des êtres humains a entrainé la nécessité d'avoir des contact avec d'autre groupe et la fin de l'auto suffisance

- ensuite à partir du moment ou par son dévellopement, l'homme est devenu son plus grand prédateur, il amis son intelligence qui est en elle même un outil à toujours être meilleur que son prochain et donc finalement à s'en individualiser.

Je veux pour preuve, les comportement en cas de crise, lamajorité des personnes se serrent les coudes (ya pas que dans les films américains)
sans doute i y ad emauvaises raison qui sont liés à l'éducation comme tu l'as dit
(je pense particulièrement au gens qui font des trucs non pas parce qu'il le veulent, mais parce que ce sera bien percu par un religieux ou autre)

N'empèche que a priori, j'ai plutôt tendance à allez aider les autres si ils ont besoin (bon il faut peut être un peu de contact quand même, je suis as aussi dévoué que certaine personnes de la croix rouge ou autre)

bien donc pour moi l'home est un animal grégaire au départ (même si c'était plutôt limité à des groupes plutôt petit au tout début) et qui a été victime de son propre succès dans l'évolution qui l'a rendu individualiste parce qu'il avait besoin de se trouver un prédateur à sa hauter e tque le suel qui restait c'était lui même

voilà au final, le résultat est le même que par ton raisonnement, mais les moyens sont différents

Désolé pour le style miteux et autres, j'ai eu 7 en philo au bac honte
par contre c'est dommage que tu n'ais pas gardé tona rgumentation (mais nortmalement tu peux la refaire yep ) vu que c'est ton opinion

voilà sinon tu as remarqué que dès qu'on a commencé à chasser le bouftou et bé on a plus réfléchi, comme quoi, les distraction, c'est terrible doute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snotling
Endivinateur
Endivinateur
avatar

Date d'inscription : 11/07/2004

MessageSujet: Re: ça ne vous regarde pas!!!   Ven 23 Juil 2004, 09:50

Alors sur l'individu temple de dieu: L'idée de départ est que la réponse à toutes les questions que puisse se poser un individu se trouve en lui. Donc pour acceder au paradis il doit chercher dans sa pensée (Jésus vénérait la rlection, contrairement à ce que certains pouvaient dire). Et le coup de la nudité, de la honte... ne sont apparus exactement de la meme manière que pour l'histoire des sceptiques et des anarchistes (si tu vois ce que je veux dire) c'est à dire par une déformation, au cours de l'histoire, des divers écrits ou traditions orales.

De toute manière que la honte et compère, ils sont un mal nécessaire. ils poussent à nous détacher de nos origines animal (meme si on le reste), pour atteindre une certaine humanité. Ce qui semble paradoxal car à priori nous le sommes déja humain, en fait ce n'est pas ici comme un état déja inné ou acquis mais plutot un but à atteidre (comme le soucis de perfection de l'artiste). Or l'état animal et l'état humain ne sont pas synonyme et encore moins compatible. Cette embivalence pose problème à l'homme et sont seul recours (apparament) pour acceder à sa finalité tout en lachant son fardeau , semble etre de démoniser ses origines. On le voit à travers la religion (Adam et Eve---> le corps est un péché) et par l'apparition de ce fameux sentiment de honte.

Alors oui, dans la culture tribale, il n'y a pas de honte. Mais sont-ils plus heureux que nous ? Je ne le pense pas, comme ils ne doivent pas etre plus malheureux non plus.
C'est bien beau cette culture mais qui serait capable de faire un retour en arrière pour vivre comme eux ? Pas beaucoup de personne en tout cas, une minorité insignifiante. Car lorsque l'humain acquiert un bien, une inovation ou une façon de pensée; il refuse tout simplement de les abandonner.

Tu dis le rapprochement entre individus est venu naturelement et que les civilités sont arrivées bien apres. Heu oui 100% d'accord.
Bien sur que l'homme est grégaire par ses origines de macaque (pour continuer dans la lancée) mais surtout parcequ'il est un bovin (oui mamifère et papi fière). Mais ce n'est pas pour autant que de manière originel il ne soit pas un individualiste pur et dur.
L'écriture (en blaguant un peu) n'est pas apparut grace à une partie de pictionnary entre homo-lesbienne sapiens, en bref surement pas en groupe (manque de concentration pour essayer de faire quelque chose). Il est obligatoire que ce soit un individu, qui seul dans son coin, s'est d'abord mis à dessiner, puis un couillon passant par là voit le beau dessin et se mets à copier l'attitude du premier et ainsi de suite...

On revient sur le problème de dualité (animal/humain), oui l'homme est grégaire mais il n'arrive à évoluer seulement si il arrive à garder son individualité. Pour preuve les inventions et la génèse de divers courants de pensée ne peuvent apparaitre que dans la solitude (un peu comme le vieux sage sur la montagne).
Sa grégarité l'homme l'a reinventé, ce concept est devenu la Civilisation.
Et non il ne s'est pas individualisé et surtout pas parceque l'AUTRE est devenu son énemi. L'autre a toujours été son énemi (la concurence dans l'espèce), celui qui ne fait pas parti de la tribu est forcément un énemi (ce qui est pareil pour tout les autres animaux et insectes à part 2/3 exceptions).
Et ce n'est pas la prolifération qui a engendré la nécessité, car celle ci a toujours existé (survivre et engendrer. Survivre pour engendrer et engendrer pour survivre). Et c'est la nécessité qui à obligé notre petit etre à redéfinir la grégarité en civilisation.

Oui, on saide, on se serre les coudes. Car le patrimoine génétique rentre en jeu, ce qui nous reste de la grégarité (plus l'éducation) fait que nous voyons celui qui est en difficulté comme un etre de notre tribu.

Pour moi l'homme est par essence grégaire mais surtout individu. Sans doute parceque je veux croire qu'il a réussi à passer de stade de macaque à etre humain par cette eprit d'égoisme qui restera pour moi un moteur essentiel de notre espèce.

Et si tu continues de me parler de charisme, je te préviens que la fameuse falaise et bien je vais me la prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhyssce
Endive Suprême
Endive Suprême
avatar

Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: ça ne vous regarde pas!!!   Ven 23 Juil 2004, 10:27

Snotling a écrit:
Alors sur l'individu temple de dieu: L'idée de départ est que la réponse à toutes les questions que puisse se poser un individu se trouve en lui. Donc pour acceder au paradis il doit chercher dans sa pensée (Jésus vénérait la rlection, contrairement à ce que certains pouvaient dire). Et le coup de la nudité, de la honte... ne sont apparus exactement de la meme manière que pour l'histoire des sceptiques et des anarchistes (si tu vois ce que je veux dire) c'est à dire par une déformation, au cours de l'histoire, des divers écrits ou traditions orales.

là dessus on est d'accord, les taboo sont le résultats d'interprétation de paroles et de texte on a là un exemple de la limite atteinte par l'expression d'idée en mots mais c'est un autre sujet

Snotling a écrit:
De toute manière que la honte et compère, ils sont un mal nécessaire. ils poussent à nous détacher de nos origines animal (meme si on le reste), pour atteindre une certaine humanité.

là par contre j'émet un bémol, je suis pas sur que la honte soit un mal nécessaire, je pense qu'elle est le résultats de 2000 ans de christianisme exacerbé, et pis au 20 ème siècle et peut être avant avec la pert de vitesse de cette religion, les gens ont cherché une réponse morale ailleurs.

En fait ce qui me fait dire que l'homme est social c'est qu'il est incapable de se débrouiller sans les autres, il a souvent besoin d'un leader de règle de limite qui sont bonne sou mauvaises qui sont imposées ou autre.

Disosn que c'est parce qu'il est fainéant par nature, il a du mal à se prendre en main, retour sur le problème des distraction.

Une parenthèse, ce qui m'épates chez l'homme, c'est qu'il n'utilises apparement que 30% des capacités cognitive de son cerveau et qu'un mec comme einstein il devait arriver à 35% max. Moi ça m'interpelle un truc comme ça, est ce que les animaux sont pareils et sinon, pourquoi tant de chose inutilisées? trop de danger, sélection naturel, prévision de nouveau sens ...
fin de la parenthèse


Snotling a écrit:
Ce qui semble paradoxal car à priori nous le sommes déja humain, en fait ce n'est pas ici comme un état déja inné ou acquis mais plutot un but à atteindre (comme le soucis de perfection de l'artiste). Or l'état animal et l'état humain ne sont pas synonyme et encore moins compatible. Cette ambivalence pose problème à l'homme et son seul recours (apparament) pour acceder à sa finalité tout en lachant son fardeau , semble etre de démoniser ses origines. On le voit à travers la religion (Adam et Eve---> le corps est un péché) et par l'apparition de ce fameux sentiment de honte.


le problème, c'est ce que je dit plus haut, c'est la voie suivie pendant trés longtemps mais est ce que c'est la seul voie. c'est là que je regrette d'avoir tant de lacunes dans le bouddhisme et autre shinto. Les religion de l'orient sont intéressante parce qu'elle nous montre autre chose. Par contre, je suis d'accord que l'homme à tendance à rejeter son coté animal.

Pour moi un compromis se ferait dans l'acceptation et la transcendance de ses pulsions grâce à l'humain, un peu l'histoire du dresseur qui se lie d'amitié avec son animal.

Le rejet est la voie choisie, mais je pense que l'acceptation est moins cassante au niveau du moi (là je dis des trucs super bizarre, c'est cohérent?)

disons qu'en gros ça se rapproche du courant romantique du 19ème sans en être vraiment

Snotling a écrit:
Alors oui, dans la culture tribale, il n'y a pas de honte. Mais sont-ils plus heureux que nous ? Je ne le pense pas, comme ils ne doivent pas etre plus malheureux non plus.

On est d'accord, mais je n'ai jamais dis qu'ils étaient plus heureux. ça me fait penser à des journaliste qui parlait avec des inuits et qui leur demandait un truc qui était intraduisible dans leur langue.

En fait comme ils vivaient en autarcie, ils étaient heureux comme ça et ne souhaitait rien d'autre, parce qu'ils ne connaissaient rien d'autre.

Snotling a écrit:
C'est bien beau cette culture mais qui serait capable de faire un retour en arrière pour vivre comme eux ? Pas beaucoup de personne en tout cas, une minorité insignifiante. Car lorsque l'humain acquiert un bien, une innovation ou une façon de pensée; il refuse tout simplement de les abandonner.

je suis super d'accord là, on ne doit pas dir tout ce qui est ouveau est mauvais, et tout ce qui est ancien est bon.

Travaillant un peu dans le domaine de la pollution, je peux vous dire que les carolingien on fait des pollution énorme pour extraire l'or du massif central (je crois que c'est du plomb)
les moyen ageux on abattu un nombre faramineux d'arbre.
Enfin bref, est ce mal, est ce bien

le problème c'est qu'on a atteind une situation de déséquilibre qui ne peut pas vraiment être compensée par nos connaissances. Le progrès est une bonne chose, on peut critiquer la manière de progresser pour voir si il n'ya pas une autre voie.

Le problème, c'est l'homme, il est trop instable et ça ça énerve mon esprit scientifique aussi


Snotling a écrit:
Tu dis le rapprochement entre individus est venu naturelement et que les civilités sont arrivées bien apres. Heu oui 100% d'accord.
Bien sur que l'homme est grégaire par ses origines de macaque (pour continuer dans la lancée) mais surtout parcequ'il est un bovin (oui mamifère et papi fière). Mais ce n'est pas pour autant que de manière originel il ne soit pas un individualiste pur et dur.

attend sun peu je crois que j e peux répondre va voir plus bas Aww

Snotling a écrit:
L'écriture (en blaguant un peu) n'est pas apparut grace à une partie de pictionnary entre homo-lesbienne sapiens, en bref surement pas en groupe (manque de concentration pour essayer de faire quelque chose). Il est obligatoire que ce soit un individu, qui seul dans son coin, s'est d'abord mis à dessiner, puis un couillon passant par là voit le beau dessin et se mets à copier l'attitude du premier et ainsi de suite...

Pour moi l'écriture est apparue non pas parce qu'un gars à fais un dessin en ce disant hop, c'est joli. toi ce dont tu parles, c'est l'art.
Pour moi la conception de l'écriture se pose comme un dérivé de l'art qui s'est transformé en la pérennisation d'information parce que la mémoire ne suffisait plus.

Or la transmission d'information exige que l'on veuillent transmettent quelque chose et donc une interaction à plusieur. ensuite viens le processus de copie. Bref l'écriture n'es tqu'un moyen de communication qui est venu aprés les signes et la parole pour pérennisé des informations
Pour moi l'écriture est quelque chose de profondément grégaire

Snotling a écrit:
On revient sur le problème de dualité (animal/humain), oui l'homme est grégaire mais il n'arrive à évoluer seulement si il arrive à garder son individualité. Pour preuve les inventions et la génèse de divers courants de pensée ne peuvent apparaitre que dans la solitude (un peu comme le vieux sage sur la montagne).

je suis d'accord, le vieux sage à une réflexion plus poussée parce qu'il n'est pas perturbé. il fait avancer les chose, parce qu'il a décidé de mettre en avant son individualité qui s'exprime par son intelligence qui elle est innée (mais elle ne l'as pas toujours étée), comme ça grégarité d'ailleurs

Snotling a écrit:
Sa grégarité l'homme l'a reinventé, ce concept est devenu la Civilisation.

oui si tu veux, moi j'en reste sur mon idée que la civilisation est devenu obligatoire quand les groupes d'humains ont dépassé la masse critique de l'auto suffisance. c'est une forme de prise de conscience de l'autre.

avant il n'y avait pas de besoin, parce que tout était en quantité des qu'ily a commencer à avoir des manques, la compétitions c'est installé


Snotling a écrit:
Et non il ne s'est pas individualisé et surtout pas parceque l'AUTRE est devenu son énemi. L'autre a toujours été son énemi (la concurence dans l'espèce), celui qui ne fait pas parti de la tribu est forcément un énemi (ce qui est pareil pour tout les autres animaux et insectes à part 2/3 exceptions).
Et ce n'est pas la prolifération qui a engendré la nécessité, car celle ci a toujours existé (survivre et engendrer. Survivre pour engendrer et engendrer pour survivre). Et c'est la nécessité qui à obligé notre petit etre à redéfinir la grégarité en civilisation.

en fait c'est là dessus qu'on est pas d'accord quoi, c'est la le noeud. Pour moi, on a des petit groupe indépendant et fusionnels qui ne sont pas dans le besoin et n'ont donc pas besoin de regarder chez le voisin. Puis ils ont atteind une masse critique qui a fait qu'il ce sont retrouvé avec des besoins
ils ont bougé fait des rencontres, vu que d'autres n'avaient pas de besoins
ils ce sont dit pourquoi eux et pas nous.
Début des intéractions, guerre moyen d'être efficace (le stade animal est encore bien présent)

Ah oui i ya une étude au Pérou qui a montrer que la civilisation pouvait apparaitre sans la guerre ce qui fait que le concept de compétition en prend un coup même si je pense qu'il est bon aussi c'est énormément dépendant du contexte en fait

Snotling a écrit:
Oui, on saide, on se serre les coudes. Car le patrimoine génétique rentre en jeu, ce qui nous reste de la grégarité (plus l'éducation) fait que nous voyons celui qui est en difficulté comme un etre de notre tribu.

Pour moi l'homme est par essence grégaire mais surtout individu. Sans doute parceque je veux croire qu'il a réussi à passer de stade de macaque à etre humain par cette eprit d'égoisme qui restera pour moi un moteur essentiel de notre espèce.

l'intelligence qui s'exacerbe dans l'individualité est un moteur pas de doute
mais l'homme profondément égoïstes, j'y crois à moitié.
mais je suis optimiste, c'est mon problème. disons que la partie égoïstes de l'homme est non négligeable

Snotling a écrit:
Et si tu continues de me parler de charisme, je te préviens que la fameuse falaise et bien je vais me la prendre.

hum non non juste que bah t'as bien vu quoi Mouhahahah......

Bon en fait je sais pas si on va continuer parce qu'on sera jamais d'accord
c'est le problème de la philosophie

je te laisse répondre et commenté et pis aprés on peut passer à autre chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snotling
Endivinateur
Endivinateur
avatar

Date d'inscription : 11/07/2004

MessageSujet: Re: ça ne vous regarde pas!!!   Ven 23 Juil 2004, 11:31

Vhyssce a écrit:
là par contre j'émet un bémol, je suis pas sur que la honte soit un mal nécessaire, je pense qu'elle est le résultats de 2000 ans de christianisme exacerbé, et pis au 20 ème siècle et peut être avant avec la pert de vitesse de cette religion, les gens ont cherché une réponse morale ailleurs.

En fait ce qui me fait dire que l'homme est social c'est qu'il est incapable de se débrouiller sans les autres, il a souvent besoin d'un leader de règle de limite qui sont bonne sou mauvaises qui sont imposées ou autre.

Disosn que c'est parce qu'il est fainéant par nature, il a du mal à se prendre en main, retour sur le problème des distraction.

Une parenthèse, ce qui m'épates chez l'homme, c'est qu'il n'utilises apparement que 30% des capacités cognitive de son cerveau et qu'un mec comme einstein il devait arriver à 35% max. Moi ça m'interpelle un truc comme ça, est ce que les animaux sont pareils et sinon, pourquoi tant de chose inutilisées? trop de danger, sélection naturel, prévision de nouveau sens ...
fin de la parenthèse

Huhu il semblerait que la tyranie du Christianisme te pose problème, je me trompe ?

Il y a pleins d'éspèces animales qui sont dépendants des autres et qui nécessite un leader. Ce n'est pas pour autant que les dit animaux sont socials. Regarde les hyennes, vachement sociale surtout quand elles se bastonnent entre elles pour de la viande (j'ai toujours révé dans avoir une).

Ceux qui ont du mal à se prendre en main, ce sont les faibles parmis parmis nous (je sais là je suis un peu extrémiste). Et comme dirait Croc, ils n'ont qu'à crever. Si tu ne sais pas t'adapter, tu disparais...
Sur la parenthese, moi je pensais que l'on utilisait moins de 10%.

Vhyssce a écrit:
le problème, c'est ce que je dit plus haut, c'est la voie suivie pendant trés longtemps mais est ce que c'est la seul voie. c'est là que je regrette d'avoir tant de lacunes dans le bouddhisme et autre shinto. Les religion de l'orient sont intéressante parce qu'elle nous montre autre chose. Par contre, je suis d'accord que l'homme à tendance à rejeter son coté animal.

Pour moi un compromis se ferait dans l'acceptation et la transcendance de ses pulsions grâce à l'humain, un peu l'histoire du dresseur qui se lie d'amitié avec son animal.

Le rejet est la voie choisie, mais je pense que l'acceptation est moins cassante au niveau du moi (là je dis des trucs super bizarre, c'est cohérent?)

disons qu'en gros ça se rapproche du courant romantique du 19ème sans en être vraiment

Alors j'avais commencé à lire des écrits venant d'orient et je me suis vite arreter. Je me suis fortement ennuyé, je tenterais à nouveau d'ici quelques années. Et je trouve qu'ils n'ont pas inventé l'eau chaude.

Pour l'acceptation et la transcendance, je suis d'accord. Pour l'acceptation moins cassante pour le Moi, j'ai des doutes. Je me dis que pas tout le monde est capable de s'accepté comme il est et sans doute encore moins son héritage. Moins cassante oui mais encore plus traumatisante. C'est sans doute mon coté pessimiste...

Vhyssce a écrit:
On est d'accord, mais je n'ai jamais dis qu'ils étaient plus heureux. ça me fait penser à des journaliste qui parlait avec des inuits et qui leur demandait un truc qui était intraduisible dans leur langue.

En fait comme ils vivaient en autarcie, ils étaient heureux comme ça et ne souhaitait rien d'autre, parce qu'ils ne connaissaient rien d'autre.

Je ne disais pas que tu pensais qu'ils étaient plus heureux. Je pointais l'interogation entre bonheur et esprit primitif Et pour en venir sur l'évolution qui ne peut régresser...

Vhyssce a écrit:
je suis super d'accord là, on ne doit pas dir tout ce qui est ouveau est mauvais, et tout ce qui est ancien est bon.

Travaillant un peu dans le domaine de la pollution, je peux vous dire que les carolingien on fait des pollution énorme pour extraire l'or du massif central (je crois que c'est du plomb)
les moyen ageux on abattu un nombre faramineux d'arbre.
Enfin bref, est ce mal, est ce bien

le problème c'est qu'on a atteind une situation de déséquilibre qui ne peut pas vraiment être compensée par nos connaissances. Le progrès est une bonne chose, on peut critiquer la manière de progresser pour voir si il n'ya pas une autre voie.

Le problème, c'est l'homme, il est trop instable et ça ça énerve mon esprit scientifique aussi

Je n'ai rien à ajouter. A part que je trouve que c'est son instabilité qui fait tout le charme de l'homme.





Vhyssce a écrit:
Pour moi l'écriture est apparue non pas parce qu'un gars à fais un dessin en ce disant hop, c'est joli. toi ce dont tu parles, c'est l'art.
Pour moi la conception de l'écriture se pose comme un dérivé de l'art qui s'est transformé en la pérennisation d'information parce que la mémoire ne suffisait plus.

Or la transmission d'information exige que l'on veuillent transmettent quelque chose et donc une interaction à plusieur. ensuite viens le processus de copie. Bref l'écriture n'es tqu'un moyen de communication qui est venu aprés les signes et la parole pour pérennisé des informations
Pour moi l'écriture est quelque chose de profondément grégaire

Tu ne m'as pas compris. Je disais que l'innovation s'effectua par UN seul individu dans son coin et non en par un groupe. Bien sur que l'écriture est un dérivé de communication et qu'elle est grégaire.


Vhyssce a écrit:
je suis d'accord, le vieux sage à une réflexion plus poussée parce qu'il n'est pas perturbé. il fait avancer les chose, parce qu'il a décidé de mettre en avant son individualité qui s'exprime par son intelligence qui elle est innée (mais elle ne l'as pas toujours étée), comme ça grégarité d'ailleurs

Et pour aller dans ton sens. S'il veut améliorer sa réflection, il doit la confronter aux autres individus.


Vhyssce a écrit:
oui si tu veux, moi j'en reste sur mon idée que la civilisation est devenu obligatoire quand les groupes d'humains ont dépassé la masse critique de l'auto suffisance. c'est une forme de prise de conscience de l'autre.

avant il n'y avait pas de besoin, parce que tout était en quantité des qu'ily a commencer à avoir des manques, la compétitions c'est installé

en fait c'est là dessus qu'on est pas d'accord quoi, c'est la le noeud. Pour moi, on a des petit groupe indépendant et fusionnels qui ne sont pas dans le besoin et n'ont donc pas besoin de regarder chez le voisin. Puis ils ont atteind une masse critique qui a fait qu'il ce sont retrouvé avec des besoins
ils ont bougé fait des rencontres, vu que d'autres n'avaient pas de besoins
ils ce sont dit pourquoi eux et pas nous.
Début des intéractions, guerre moyen d'être efficace (le stade animal est encore bien présent)

Ah oui i ya une étude au Pérou qui a montrer que la civilisation pouvait apparaitre sans la guerre ce qui fait que le concept de compétition en prend un coup même si je pense qu'il est bon aussi c'est énormément dépendant du contexte en fait

fusionnel me pose problème, on parle bien des hommes préhistoriques ? Parceque je crois pas qu'ils étaient fusionnels, surtout avec les rapports de force.
Les resources en quantité c'est certains, je place le problème sur le danger comme les autres animaux et les catastrophes climatiques. Ce qui forçait les chtites tribus à bouger et forcement ils étaient forcé de croisé d'autres gars chevelus et ces derniers voyaient d'un mauvais oeil qu'il s'intalle dans le coin.
Je reste sur le principe que des le début de l'histoire l'etre humain ne dormait pas tranquille et que le fusionnel était le dernier de ses soucis (en tant qu'individu). Mais la masse critique que tu développes, je suis en parti d'accord.

Quand je parlais d'égoisme, c'était comme synonyme d'individualité pas dans le sens du sentiment de "MOIMOIMOI"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhyssce
Endive Suprême
Endive Suprême
avatar

Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: ça ne vous regarde pas!!!   Lun 26 Juil 2004, 09:17

Snotling a écrit:

Huhu il semblerait que la tyranie du Christianisme te pose problème, je me trompe ?

bah disons que le christianisme en soi c'est trés correct, aprés, c'est une histoire de relation homme-pouvoir.
Le premier à lancer la machine est peut être éclairé, intègre et tout, le second un peu moins et pis ainsi de suite jusqu'à inutilité du système tel qu'il est parce qu'il ne sert plus un but de sacré, intemporel mais simplment le dessein de quelques mecs qui se sente plus pisser d'avoir autant de pouvoir entre leur pattes.

Sur ce coup là, j'aurais tendance à être pessimiste tiens :/

Snotling a écrit:
Il y a pleins d'éspèces animales qui sont dépendants des autres et qui nécessite un leader. Ce n'est pas pour autant que les dit animaux sont sociaux. Regarde les hyènes, vachement sociales surtout quand elles se bastonnent entre elles pour de la viande (j'ai toujours révé dans avoir une).

En même temps qu'(on on bouffe de la carne faisandée tous les jours qu'on à le stress de se faire défoncer par un putain de gros matou à crinière. (un peu comme dans le libéralisme actuel en gros) ya de quyoi être aigri et asocial non. ceci est du mauvais esprit et donc pas un argument valable (remarque c'est pas vraiment à moi de juger de mes arguments)

Disons que ya pas que les hyènes ya aussi les loups ou autres ils sont sociaux eux et je ne croit pas qu'il se battent entre eux pour des raison autre que territoires et femelles (tiens on pourrais résumé la sociabilité à ça alors : le srègles sociales sont apparu pour transcendé une violence qui apparaissait quand un individu souhaitait la femme, la maisson ou la nourriture d'un autre)
c'est dommage que le dernier truc soit entre parenthèse dites moi

Snotling a écrit:
Ceux qui ont du mal à se prendre en main, ce sont les faibles parmis parmis nous (je sais là je suis un peu extrémiste). Et comme dirait Croc, ils n'ont qu'à crever. Si tu ne sais pas t'adapter, tu disparais...
Sur la parenthese, moi je pensais que l'on utilisait moins de 10%.

bah en fait disosn que c'est plus vraiment la politique actuelle, on essaye de sauver des bébé pas adapté, les progrès de la médecine, c'est bien, mais ça déséquilibre aussi un peu tout, ya de moins en moins d'inadapté physique. Les inadapté mentaux, eux hum ils se multiplient.

Pour en finir avec la parenthèse, 10%, 20% ou même 30% disosns que c'est queudalle quoi

Snotling a écrit:
Alors j'avais commencé à lire des écrits venant d'orient et je me suis vite arreter. Je me suis fortement ennuyé, je tenterais à nouveau d'ici quelques années. Et je trouve qu'ils n'ont pas inventé l'eau chaude.

Pour l'acceptation et la transcendance, je suis d'accord. Pour l'acceptation moins cassante pour le Moi, j'ai des doutes. Je me dis que pas tout le monde est capable de s'accepté comme il est et sans doute encore moins son héritage. Moins cassante oui mais encore plus traumatisante. C'est sans doute mon coté pessimiste...

ça m'étonne pas moi aussi, il pense bizarrement les orientaux, toutes ses hautes montagne et cet air pur ça leur fait des trucs dans la tête.

pour ce qui est du Moi, l'acceptation, et le traumatisme, on se construit sur ces blessures lorsqu'elles cicatrisent. Aprés c'est sur qu'il faut que ça cicatrise :/

Vhyssce a écrit:
On est d'accord, mais je n'ai jamais dis qu'ils étaient plus heureux. ça me fait penser à des journaliste qui parlait avec des inuits et qui leur demandait un truc qui était intraduisible dans leur langue.

En fait comme ils vivaient en autarcie, ils étaient heureux comme ça et ne souhaitait rien d'autre, parce qu'ils ne connaissaient rien d'autre.

Snotling a écrit:

Je n'ai rien à ajouter. A part que je trouve que c'est son instabilité qui fait tout le charme de l'homme.


oui surement c'est d'ailleurs sur ce ressort que plusieures oeuvre e science fiction jouent. en mettant en oppposition, les moeurs calculatrices des ET aux facultés émotives des humains.

Les calculs des ET finissent toujours par être faussés par ce que les ET appelle la bétise humaine (au sens noble) c'est à dire, la ténacité et l'esprit de sacrifice qui sont liés à nos sentiments

Snotling a écrit:
Tu ne m'as pas compris. Je disais que l'innovation s'effectua par UN seul individu dans son coin et non en par un groupe. Bien sur que l'écriture est un dérivé de communication et qu'elle est grégaire.

c'est pas parce que l'innovation viens d'une personne que cela signifie que l'homme est profondément individualiste.

D'ailleurs à l'heure actuelle, on organise des brainstorming, des réunion entre plusieurs spécialiste de plusieures discipline parce que l'on considère
que les connaissance sont telles qu'un individu ne peut plus avoir des idées seul dans son coin car il n'a plus une vision globale de la sciences comme pouvaient l'avoir encore au 19 siècle les savants (je parle en science, parce que 'linnovation individuelle existe encore heureusement)

en fait c'est ce qui me fait dire que l'individualisation c'est faite à cause du dévellopement intellectuel .

Snotling a écrit:
Et pour aller dans ton sens. S'il veut améliorer sa réflection, il doit la confronter aux autres individus.

bah oui en fait, j'ai beaucoup de mal à concevoir un mec tout seul dans son coin, mais c'est une déformation professionnelle, on doit toujours faire attention à ce qu'on fait les autre avant nous (bibliographie) et si possible enr eparler pour faire avancer le sujet

Snotling a écrit:
fusionnel me pose problème, on parle bien des hommes préhistoriques ? Parceque je crois pas qu'ils étaient fusionnels, surtout avec les rapports de force.
Les resources en quantité c'est certains, je place le problème sur le danger comme les autres animaux et les catastrophes climatiques. Ce qui forçait les chtites tribus à bouger et forcement ils étaient forcé de croisé d'autres gars chevelus et ces derniers voyaient d'un mauvais oeil qu'il s'intalle dans le coin.

Pour moi quand je parle de groupe fusionnels, c'est au iveau d'une faille ou deux maximum, aprés on atteint déjà un premier seuil critique d'explosion et de compétition.


Snotling a écrit:
Je reste sur le principe que des le début de l'histoire l'etre humain ne dormait pas tranquille et que le fusionnel était le dernier de ses soucis (en tant qu'individu). Mais la masse critique que tu développes, je suis en parti d'accord.

hum en fait, ça me fait penser à l'apparition des rites funéraires ça t'as sans doute raison, le fusionnel est peut être arrivé après, quand il n'y a plus eu besoin de survivre, mais simplment de vivre

Snotling a écrit:
Quand je parlais d'égoisme, c'était comme synonyme d'individualité pas dans le sens du sentiment de "MOIMOIMOI"...

oki autant pour moi Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ça ne vous regarde pas!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
ça ne vous regarde pas!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un admirateur secret....
» whitat vous regarde (oopas).
» Qu'est-ce que vous regardez à la Télé ce soir?
» [TV] Vous pouvez eteindre votre télé et reprendre une activité normale
» votre académie , vous a rapporter combien $$$ !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ketru En Kevra :: Général :: Bienvenue au KeK - Tribune libre-
Sauter vers: